[Archive] « Zalbac Brothers » de Karel de La Renaudière

Références:

Editeur: Albin Michel

Date de parution: Juin 2013

ISBN: 9782226248411

Mon avis:

Jean Demester, jeune français ayant étudié les maths et la finance, « a atterri à New York, sans argent ni projet, poussé par le besoin d’échapper à la morosité du contexte français ». A défaut de trouver mieux, il fait le taxi à bord d’une limousine pour payer son loyer. Evitant de justesse un accident entre la limousine qu’il conduit et une Maybach, notre Français se retrouve, sans le savoir, nez à nez avec Bruce Zalbac, PDG de Zalbach Brothers, banque d’affaires de renommée mondiale dans le secteur de fusions-acquisitions, dont la spécialité n’est autre que d’imaginer les fusions les plus inimaginables entre empires financiers. Cette rencontre va bouleverser son avenir professionnel mais aussi amoureux…
Histoire d’amour sur fond de haute-finance, ou histoire de gros sous sur fond romanesque, Karel de La Renaudière nous retrace ici l’étonnante ascension professionnelle de Jean dans l’univers impitoyable de la finance dont la devise pourrait être « Marche ou crève ». Il est certain que l’auteur maîtrise à la perfection son sujet gravitant lui-même dans les hautes sphères de la finance. Nul doute d’ailleurs que l’on puisse retrouver des éléments autobiographiques dans le personnage de Jean Demester. Jonglant sans hésitation entre hedge funds, IPO (introduction en bourse), fusions-acquisitions, l’auteur nous livre ici un récit pouvant se révéler complexe pour les non-initiés mais très abordable pour quiconque s’intéresse un minimum à l’actualité économique et financière, surtout en cette période de crise économique. Décrivant un monde impitoyable où la trahison, l’ambition personnelle démesurée et les coups bas règnent en maître, Zalbac Brothers m’a cependant laissée sur ma faim au moment du dénouement. Malgré tout, j’en garderai une bonne impression. Les chapitres courts donnent cette rythmique au roman qui nous pousse à le dévorer. Une lecture agréable surtout en cette période estivale.
Lu dans le contexte de l’opération Masse Critique, je remercie Babelio et les Editions Albin Michel de m’avoir donné l’opportunité de découvrir ce premier roman de Karel de La Renaudière.

Publicités

Publié par

Lectrice/Blogueuse littéraire - Lectures, avis, sorties. Aime sortir des sentiers battus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s