Bilan Février – Mars 2015

15810169298_b2df9ef95d_zMieux vaut tard que jamais! A situation exceptionnelle, bilan exceptionnel puisque celui-ci couvrira les mois de février et mars (le blog va reprendre son rythme de croisière dès ce mois d’avril). Bilan en demi-teinte aussi quant au nombre de romans lus ou entamés. 4 livres (ou plutôt 3 1/2) en 2 mois ce n’est pas bien folichon mais c’est la qualité qui compte n’est-ce pas ? 🙂

© Sonatine
© Sonatine

Premier livre lu en février dans le cadre d’une Masse Critique organisée par Babelio, « Enfant terrible » de  John Niven, fut une belle découverte de l’auteur. Petit rappel du pitch: Kennedy Marr, 44 ans, vit en Californie. Écrivain prodige – le plus jeune à avoir jamais figuré parmi les finalistes du Booker Prize mais n’ayant plus écrit une ligne de fiction en 5 ans – il préfère jouer au “script doctor” pour remplir son compte en banque. A la surprise générale, il se voit attribuer,  le prestigieux prix F. W. Bingham de l’Université de Deeping dans le Warwickshire où il va devoir enseigner pendant 1 an… https://booksnpics.wordpress.com/2015/02/28/enfant-terrible-de-john-niven/

© Editions Fayard
© Editions Fayard

Deuxième livre lu également dans le cadre d’une Masse Critique, « Alors vous ne serez plus jamais triste » de Baptiste Beaulieu relève plus du conte que du roman. Perdu depuis le départ de sa femme, un jeune médecin décide d’en finir avec la vie. Se rendant à l’hopital pour y régler quelques affaires, il fait la rencontre d’un chauffeur de taxi assez particulier: une vieille dame quelque peu excentrique répondant au nom de Lady Sarah Madeline Titiana Elizabeth Van Kokelicöte – Chauffeur d’autant plus curieux qu’elle peut deviner, au simple coup d’oeil, quand les gens vont mourir.S’acharnant à vouloir sauver le jeune docteur, Sarah va le convaincre de lui accorder sept jours afin de lui  faire changer d’avis. https://booksnpics.wordpress.com/2015/03/07/alors-vous-ne-serez-plus-jamais-triste-de-baptiste-beaulieu/

© Editions Au Diable Vauvert 2010
© Editions Au Diable Vauvert

Vient ensuite un incontournable pour les fans d’urban fantasy: « Neverwhere » de Neil Gaiman

Lorsque Richard Mayhew décide de quitter son Ecosse natale afin de trouver un travail à Londres dans les milieux de la finance, il ne se doute pas que cette ville allait lui réserver quelque surprises…

https://booksnpics.wordpress.com/2015/04/13/neverwhere-de-neil-gaiman

© Super 8 Editions
© Super 8 Editions

Last but not least: « Carter contre le Diable » de Glen David Gold paru aux Editions Super 8. Livre entamé dans le courant du mois de mars et achevé il y a quelques jours. Une chronique sera bientôt publiée sur le blog 🙂

Ce qu’en dit l’éditeur: « 1923, San Francisco. C’est l’âge d’or du cirque et des magiciens, qui connaissent un succès sans précédent. Carter le Grand, l’un des prestidigitateurs les plus célèbres du pays, donne ce soir-là un spectacle exceptionnel devant le président des États-Unis, Warren G. Harding, qu’il invite sur scène pour participer à l’un de ses stupéfiants numéros. La représentation est un triomphe mais, quelques heures plus tard, le président meurt mystérieusement dans sa chambre d’hôtel. Sachant qu’il va être suspecté, Carter disparaît afin de mener sa propre enquête. L’agent Griffin, des services secrets, se lance alors à ses trousses. Mais affronter un génie du trompe-l’œil et de l’illusion tel que Carter ne va pas être chose aisée. »

Publicités

Publié par

Lectrice/Blogueuse littéraire - Lectures, avis, sorties. Aime sortir des sentiers battus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s