Barbara Abel présente « L’Innocence des bourreaux » (Ed. Belfond)

Barbara AbelCe samedi 30 mai, Barbara Abel avait donné rendez-vous à ses lecteurs chez Filigranes (librairie bien connue des Bruxellois) pour la présentation de son dernier opus: « L’Innocence des bourreaux ».

Est-il encore besoin de présenter l’auteure? Depuis « L’Instinct maternel » (Éditions du Masque, 2002), en passant par « Duelle » (Éditions du Masque, 2005), « Derrière la haine » (Fleuve noir, 2012) ou encore « Après la fin » (Fleuve noir, 2013) pour ne citer qu’eux, Barbara Abel est devenue l’un des noms incontournables du thriller francophone. Et belge qui plus est !

Dixième roman de l’auteure, « L’Innocence des bourreaux » est son premier livre publié aux éditions Belfond.

Si l’éditeur change, le style de l’auteur, cette aptitude à nous mener par le bout du nez et à faire monter la tension, rassurez-vous, est toujours bien présent. S’inspirant de scènes de la vie quotidienne, Barbara Abel reste fidèle au huis clos. Comme elle le rappelait cet après-midi, le choix du huis clos ne vient pas forcément de sa formation théâtrale.

BA2 « C’est plutôt l’envie d’écrire cette histoire et l’envie de faire bouger mes personnages dans une situation donnée et de tirer vraiment tout ce qu’une situation tendue à l’extrême peut m’offrir comme avantage, comme climat, comme retournement de situation, comme coup de théâtre… »

BA1

Et ce ne sont pas ses lecteurs qui s’en plaindront!

« L’Innocence des bourreaux » vient donc de rejoindre ma PAL (Pile à lire) mais ne devrait pas y rester très longtemps. J’ai hâte de venir vous en reparler.

Pour conclure, et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, l’auteure a confirmé que « Derrière la haine » – qui a également reçu le Prix des Lycéens de littérature 2015 –  est en train d’être adapté pour le cinéma. A suivre donc….

© Belfond

« L’Innocence des bourreaux« , Editions Belfond, 15 mai 2015, 336 p.

Ce qu’en dit l’éditeur: Dans une supérette de quartier, quelques clients font leur course, un jour comme tant d’autres. Parmi eux une jeune maman qui a laissé sa fille de trois ans seule à la maison devant un dessin animé. Seulement quelques minutes le temps d’acheter ce qui manquait pour son repas.
Parmi eux, un couple adultère, parmi eux une vieille dame et son aide familiale, un caissier qui attend de savoir s’il va être papa, une mère en conflit avec son adolescent…
Des gens normaux, sans histoire, ou presque.
Et puis un junkie qui, à cause du manque, pousse la porte du magasin, armé et cagoulé pour récupérer quelques dizaines d’euros. Mais quand le braquage tourne mal et que, dans un mouvement de panique, les rôles s’inversent, la vie de ces hommes et femmes sans histoire bascule dans l’horreur.
Dès lors, entre victimes et bourreaux, la frontière est mince. Si mince…

http://www.belfond.fr/site/l_innocence_des_bourreaux_&100&9782714460295.html

 

Publicités

Publié par

Lectrice/Blogueuse littéraire - Lectures, avis, sorties. Aime sortir des sentiers battus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s