« Le Premier » de Nadia Coste

© Scrineo
© Scrineo

Références:

Éditeur: Scrineo

Illustration: Aurélien Police

Date de parution: 9 avril 2015

Nombre de pages: 352

ISBN : 9782367402833

Mon avis:

Tué par son frère, dont il était jaloux, Vaïn ne pensait pas avoir “la chance” de pouvoir se venger de ce dernier. Lorsqu’il se réveille, “ressuscité”, attiré par le sang et ne supportant plus la lumière du jour, il ignore tout de cette nouvelle condition que la Nature semble lui avoir offert. Il doit gérer cette vie qui lui est étrangère, en apprendre les règles. Isolé de tous, et à travers les âges, Vaïn va poursuivre, sans relâche, son frère et ses descendants.

Entre rivalité, meurtre, traque et trahison, “Le Premier” nous embarque dans un voyage de longue haleine, allant du néolithique aux origines de Rome…

Le mythe du vampire est peut être l’un des sujets les plus développés et les plus détournés de la littérature contemporaine. Alors que Bram Stocker fut l’un des premiers à utiliser ce thème dans la littérature désormais dite “classique”, nombreux sont les auteurs à avoir revisité le sujet au niveau de la littérature fantastique s’adressant surtout aux jeunes adultes, transformant “le prince des ténèbres” en personnage attirant, sexy, loin de l’image classique et ancestrale qui lui était donnée.

Ce qui m’a plu dans le roman de Nadia Coste est justement ce fait que, même si il se place dans la catégorie Fantastique – Jeune adulte, “Le Premier” sort des sentiers battus, nous plongeant dans un contexte noir à souhait, au plus profond des origines du mythe. Son originalité en fait sa force.

Ajoutez à cela le style rédactionnel très addictif de Nadia Coste, des chapitres courts rythmant notre lecture, et nous présentant les diverses étapes de la quête de notre personnage principal – personnage au demeurant très “humanisé” , en proie à la solitude, et se remettant continuellement en question.

Si vous êtes un adepte de lectures fantastiques noires (très noires), et si vous voulez, comme moi, vous éloigner de cette image “sexy” donnée aux vampires dans la littérature moderne contemporaine, “Le Premier “ est fait pour vous 🙂

Last but not least, je ne pouvais pas terminer cette chronique sans mentionner le magnifique travail d’illustration d’Aurélien Police, qui signe la couverture de ce roman. Une interprétation fidèle de l’ambiance de ce roman!

Publicités

Publié par

Lectrice/Blogueuse littéraire - Lectures, avis, sorties. Aime sortir des sentiers battus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s