« La femme comète » d’Alexandre Feraga

© Fayard
© Fayard

Références:

Editeur: Fayard

Date de parution: 30 septembre 2015

Nombre de pages: 352

ISBN: 9782213687483

Mon avis:

Trois villes – Trois vies – Une rencontre

Andréas est à Athènes. Nerveux, parti en croisade contre l’infamie des puissants,  il attend l’arrivée d’un avion affrété par le gouvernement grec pour l’extradition d’un capitaine d’industrie ayant détourné les milliards du plan de sauvetage européen. Il l’abat de 3 trois balles dans la tête.

Edouard est à Paris. Diplômé d’histoire de l’art, sans emploi, il creuse le fossé avec ses amis. Il vit chez ses parents et écrit des poèmes désespérés, sorte d’exutoire, de libération face à une vie qu’il ne lui correspond pas. Un matin, il quitte le domicile familial avec pour tout bagage ses carnets de poèmes et une bombe.

Rosa est à Nantes. Depuis le suicide de sa mère, sa vie se résume à regarder des séries policières sur son ordinateur en buvant de la bière et en mangeant des snacks. Sa sœur jumelle, Laura, tente de la convaincre de l’accompagner à Paris pour y retrouver leur père, cet éternel absent.

Trois villes – Trois vies – Une rencontre.

A travers ce roman, Alexandre Feraga nous dresse un portait sombre de notre société. Que ce soit à travers la fraude, le blanchiment d’argent, l’injustice, l’immobilisme face à la détresse sociale ou la perte d’un proche, nos acteurs sont, chacun à leur manière, blessés au plus profond d’eux-mêmes.

L’auteur nous prend à témoin, nous plonge dans leurs réalités… Loin d’être un roman statique,  “La femme comète” nous fait passer de l’ombre à la lumière… de l’ombre de leurs vies à la lumière d’une rencontre…

Faisant la part belle à la poésie, Alexandre Feraga nous livre ici un récit tout en contraste mais ne tombant jamais dans le pathos. Un texte d’une grande sensibilité qui prouve une fois de plus qu’une belle rencontre , véritable moteur de ce roman, peut nous en apprendre beaucoup sur la vie, sur nos doutes et nos espoirs. Une belle découverte!

Je remercie les éditions Fayard pour la découverte de ce roman.

Quand on rencontre quelqu’un de vrai, la surprise est telle qu’on se demande si on n’est pas victime d’un éblouissement” (Emil Michel Cioran)

Publicités

Publié par

Lectrice/Blogueuse littéraire - Lectures, avis, sorties. Aime sortir des sentiers battus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s