Chronique: « Cœur de lapin » de Annette Wieners

Coeur de Lapin

© Editions Robert Laffont

Gesine Cordes est chargée de l’entretien du cimetière. Difficile d’imaginer qu’il y a encore quelques années de cela, elle était en passe de devenir l’une des plus brillantes enquêtrices de la police criminelle.  Elle vit isolée de sa famille et de ses anciens collègues depuis la mort de son fils, Philipp , dix ans plus tôt.

Alors qu’elle préparait la chapelle pour un enterrement, Gesine se retrouve projetée quelques années en arrière. C’est sa soeur, Mareike, qui vivait en Espagne, qui doit être enterrée. Apprenant les circonstances troubles dans lesquelles sa soeur est décédée, Gesine va tenter de mener sa propre enquête. Marina Olbert, la nouvelle enquêtrice et Lasse Johanssen, son ancien collègue et ami ne lui faciliteront bien entendu pas la tâche…

Premier roman mais aussi premier volume d’une série, « Coeur de lapin » nous plonge directement dans le vif du sujet. Entremêlant flashbacks et instant présent, l’auteure ne se perd pas en longues digressions. Elle nous décrit une femme meurtrie par le décès de son fils, une femme refusant toute forme de sentiments, comme s’il s’agissait d’un rempart la protégeant du monde extérieur…

Le décès de sa soeur et surtout les circonstances l’entourant vont réouvrir de profondes blessures qui permettront peut-être à Gésine de faire la clarté sur ce passé refoulé…

Annette Wieners nous livre ici son premier opus après avoir travaillé comme scénariste pour les grandes chaînes de télévision allemandes ARD, ZDF ou encore WDR.

« Coeur de lapin » est un roman policier très sombre touchant aux secrets de famille, aux non-dits mais également à la reconstruction de soi…L’écriture est agréable bien que le rythme soit relativement lent . Cela ne m’a pas empêché de l’apprécier et de ne le quitter qu’une fois la dernière page tournée. Je suis impatiente de découvrir ses prochains romans.

Je remercie les éditions Robert Laffont pour leur confiance.

Annette Wieners, « Coeur de lapin », Traduit de l’allemand par Lucie Roignant, 14 janvier 2016, 352 pages.

Publicités

Publié par

Lectrice/Blogueuse littéraire - Lectures, avis, sorties. Aime sortir des sentiers battus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s