Chronique: « L’assassinat de Gilles Marzotti » de Christophe Desmurger

L'assassinat de Gilles Marzotti

© Editions Fayard

Marié et papa d’un petit Matteo, Raoul est intérimaire et écrivain. Il aurait tout pour être heureux si il était moins dépensier.

Tel un navire prit dans la tempête, son compte en banque coule…Et sa vie suit le même chemin. Il peine à sortir la tête de l’eau, ignorant les multiples avertissements de Gilles Marzotti, son banquier. Hanté par ce dernier, développant une haine sans égale envers lui, Raoul va se retrouver dos au mur, mentant à ses proches jusqu’à en perdre sa bulle d’oxygène, sa famille.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, « L’assassinat de Gilles Marzotti » ne relève en rien du roman policier. Se plongeant  dans le chaos qu’est devenu l’existence de son personnage principal, Christophe Desmurger nous livre ici un roman d’une noirceur profonde.

Utilisant le « Je » narratif, l’auteur nous fait entrer dans la peau de son personnage. Un personnage tantôt excessif et à fleur de peau, tantôt naïf et fragile.

Un texte dynamique, composé de chapitres courts, qui font de ce roman un très bon moment de lecture.

Je remercie les éditions Fayard pour cette lecture.

Christophe Desmurger, « L’assassinat de Gilles Marzotti », Editions Fayard, 27 janvier 2016, 256 pages.

Publicités

Publié par

Lectrice/Blogueuse littéraire - Lectures, avis, sorties. Aime sortir des sentiers battus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s