Chronique: « Gangsterland » de Tod Goldberg

Gangsterland

© Super8 Editions

Sal Cupertine, légendaire tueur à gages sévissant à Chicago, discret et sans histoire, commet l’erreur de sa vie en tuant 3 agents fédéraux et un indic. La Famille n’a d’autre solution que de le faire disparaître de la circulation et le maintient enfermé quelques mois  le temps de sa métamorphose….

Cédant la place au rabbin David Cohen, sa vie va prendre un tournant considérable… Plongé dans les textes de la Torah, il en devient méconnaissable à plus d’un titre… Vraiment? La Famille ne l’a semble-t-il pas rangé au placard… Le FBI non plus d’ailleurs. L’agent spécial Jeff Hopper, en charge de l’affaire, ne semble pas avoir dit son dernier mot…

« Gangsterland » nous emmène dans un trip sans nul autre pareil. De Chicago à Las Vegas, nous vivons en direct la transformation de Sal Cupertine. Devenu rabbin,  notre anti-héros devient un homme public au-dessus de tout soupçon. Alors oui il y a des meurtres, du sang mais il y a surtout un savant mélange d’humour et de roman noir. Les récits alternés rendent la lecture plus fluide maintenant le suspense entier. Même si le récit souffre de quelques longueurs, j’ai passé un très bon moment à la lecture de ce roman.

Tod Goldberg, « Gangsterland », Super 8 Editions, Mai 2016, 532 pages.

Publicités

Publié par

Lectrice/Blogueuse littéraire - Lectures, avis, sorties. Aime sortir des sentiers battus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s