Chronique: « Et pour toujours ce sera l’été » de Valentin Spitz

Valentin Spitz - Et pour toujours ce sera l'été - JC Lattès

©Editions Jean-Claude Lattès 2016

Lucas a 17 ans. Son père Marc, acteur célèbre, ne lui porte que peu d’attention. Sa mère a, quant à elle, disparu depuis bien longtemps.

Emporté par le rythme des nuits tropéziennes, Lucas va nous faire revivre ses peines et ses maux.

Premier roman de Valentin Spitz, Et pour toujours ce sera l’été, est un roman intrigant.  L’auteur y apporte une bonne dynamique. Des récits alternés – mêlant passé et présent -, une narration à la première personne, certains passages haletants, des personnages à fleur de peau et attachants sont autant d’éléments qui permettent de nous plonger aisément dans le récit et d’y rester en apnée jusqu’à la dernière page.

Une lecture rapide et intense au cœur d’une intrigue familiale prouvant une fois de plus qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences…

Un roman à découvrir, idéal pour ces vacances d’été qui approchent à grands pas!

  Je remercie l’auteur ainsi que les éditions Lattès de m’avoir permis de lire ce roman.

Valentin Spitz, Et pour toujours ce sera l’été, Editions Jean-Claude Lattès, 8 juin 2016, 250 pages.

Publicités

Publié par

Lectrice/Blogueuse littéraire - Lectures, avis, sorties. Aime sortir des sentiers battus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s