Côté Books: « Les Démoniaques » de Mattias Köping

©Ring Editions

Jacky Mauchrétien dit l’Ours, officiellement exploitant forestier et propriétaire d’établissements de nuit, n’est autre qu’un proxénète et un dealer. Sa fille, Kimy, 18 ans a déjà un lourd vécu et ne rêve que de vengeance. Une rencontre pourrait tout changer.

« Les Démoniaques » de Mattias Köping nous plonge au cœur de l’effroi. Entre le trafic de drogues, les meurtres, les viols, les esclaves sexuelles et la pédophilie, rien ne nous est épargné. Une chose est sûre, il faut avoir le cœur bien accroché tant l’auteur est cash. Âmes sensibles s’abstenir. Mais le roman aurait-il la même force si tel n’était pas le cas? Passé cette première impression, on est tout de suite plongé dans un thriller, dense, très bien construit et où les personnages sont bruts de décoffrage.

« Les Démoniaques », un roman cru, trash, dérangeant, oppressant. Un roman choc qui lance un véritable pavé dans le milieu du thriller francophone .

Je remercie les éditions Ring pour cette lecture!

Mattias Köping, Les Démoniaques, Ring Editions, 6 octobre 2016, 400 pages.

Publicités

Publié par

Lectrice/Blogueuse littéraire - Lectures, avis, sorties. Aime sortir des sentiers battus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s