« De la joie d’être bordélique » de Jennifer McCartney

©Editions Mazarine

Loin des diktats de la gestion de soi et du développement personnel, Jennifer McCartney se livre ici à un plaidoyer à contre-courant que bon nombre d’entre nous attendions ou n’osions espérer… Oubliez les commandements de la papesse du rangement, arrêtez le nettoyage par le vide et, surtout, déculpabilisez!!! Assumez vos tendances bordéliques, vous n’en serez pas moins heureux!!!

« De la joie d’être bordélique » se veut plein d’humour, loin de la morosité quotidienne. Difficile de ne pas sourire lorsqu’elle nous apprend à vivre dans le bazar. Loin d’être un manuel à l’usage des maniaques du rangement, cette antithèse de la méthode KonMari nous  susurre qu’un bordélique sommeille potentiellement en chacun d’entre nous 🙂

Une lecture détente publiée aux éditions Mazarine que je remercie encore une fois pour leur confiance.

 

Jennifer McCartney, De la joie d’être bordélique, Traduction de l’anglais (US) par Alexandra Maillard, Editions Mazarine, 15 février 2017, 160 pages.

Publicités

Publié par

Lectrice/Blogueuse littéraire - Lectures, avis, sorties. Aime sortir des sentiers battus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s