Côté Books: « Tenebra Roma » de Donato Carrisi

© Editions Calmann-Lévy

 

Suite à des orages et des vents incessants, les autorités décrètent un blackout total de 24 heures afin d’effectuer les travaux de réparations nécessaires sur les centrales nucléaires endommagées.

Rome se retrouve vite plongée dans les ténèbres permettant ainsi de nombreux actes de violence.

Marcus, prêtre de l’ordre des Pénitenciers, frappé d’amnésie, se voit chargé de retrouver Tobia, un enfant disparu depuis de nombreuses années.

Sandra Vega, ancienne enquêtrice photo pour la police va se voir, malgré elle, plongée dans cette intrigue où une mystérieuse bulle émise en 1521 par le Pape Léon X prend enfin tout son sens….

Au coeur des ténèbres, Marcus et Sandra, devront soulever bien des secrets pour résoudre cette énigme….

Donato Carrisi, avec « Tenebra Roma », nous plonge au cœur d’un thriller mêlant histoire, religion et ésotérisme. Après le « Tribunal des Âmes » et « Malefico », où nous avions déjà fait la connaissance de Marcus et Sandra, l’on aurait pu craindre l’apparition d’un certain essoufflement dans le style narratif mais c’était sans compter sur le talent de l’auteur à construire ses histoires de manière telle à ce que le lecteur se sente immédiatement enveloppé de cette ambiance propre à ses romans.

Comme de coutume, l’auteur ne laisse de place ni au hasard, ni aux temps morts. Son travail de préparation est d’une telle minutie que tout a du sens.  J’ai dévoré cette histoire en quelques heures seulement!

Dans ce roman, Donato Carrisi nous plonge une nouvelle fois au cœur la Ville Eternelle. Loin de l’image idyllique que Rome véhicule pour bon nombre d’entre nous, la ville est ici synonyme de chaos, de ténèbres. J’ai beaucoup aimé ce rapport à la ville qui fait partie intégrante du roman, tel un personnage à part entière qui participe au développement du récit. L’auteur se plait à nous faire découvrir sa ville, sous un jour peu recommandable tout en nous distillant quelques légendes comme celle de la via della Gatta. Les habitués retrouveront sans aucun doute leur chemin à travers les méandres de la ville 😉

Pour ceux qui n’auraient pas encore eu la chance de découvrir les deux premiers romans mettant en scène nos deux protagonistes de choix, n’ayez crainte, l’auteur livre suffisamment d’informations permettant une lecture sans encombres….

Je remercie les éditions Calmann-Lévy pour leur confiance renouvelée.

Donato Carrisi, Tenebra Roma, Traduit de l’italien par Anaïs Bouteille-Bokobza, Editions Calmann-Lévy, 18 octobre 2017, 304 pages.

Publié par

Lectrice/Blogueuse littéraire - Lectures, avis, sorties. Aime sortir des sentiers battus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.