Côté Books: « Sa majesté des ombres » de Ghislain Gilberti

©Ring

Premier volet d’une trilogie, « Sa majesté des ombres » de Ghislain Gilberti nous emmène au cœur d’un trafic de drogue de grande ampleur. Bien qu’ayant des ramifications au-delà des frontières françaises, le Réseau Fantôme, n’en demeure pas moins invisible. Lorsqu’en 2010, les dossiers concernant des carnages sans précédent arrivent entre ses mains, la commissaire Cécile Sanchez de l’Office Central pour la Répression des Violences aux Personnes, va se voir confrontée à une organisation très bien rôdée…

Quelle gifle! En entamant la lecture de cette « petite » brique de plus de 700 pages, j’étais loin de m’imaginer l’addiction qu’elle allait provoquer. Bien obligée d’en abandonner la lecture de temps en temps, l’état de manque se faisait vite sentir. Plonger dans ce roman fut pour moi une véritable mise en apnée. Impossible de ne pas penser aux personnages, à la construction du récit entre deux temps de lecture.

Au travers des quatre parties composant ce roman, Ghislain Gilberti a su construire un roman noir à la fois complexe et très intense dont les épisodes s’imbriquent les uns aux autres de manière telle à ce que le lecteur ne ressente aucun temps mort.

Confrontée à un réseau hors du commun mais aussi à des mentalités d’un autre âge, Cécile Sanchez se révèle être une véritable professionnelle, une mentaliste n’ayant pas froid aux yeux, ne baissant jamais sa garde et forçant le respect de ses pairs. Nous sommes emportés dans ses réflexions, ses analyses et vivons cette enquête en plein cœur de l’action.

Alors oui, Ghislain Gilberti envoie du lourd. Le contenu est noir, très dense et je termine ce premier tome, très prometteur, avec un sentiment de manque en attendant le prochain volet…

Je remercie les éditions Ring pour cette superbe découverte.

Ghislain Gilberti, Sa majesté des ombres, Ring Editions, mars 2018, 738 pages.

Publicités

Publié par

Lectrice/Blogueuse littéraire - Lectures, avis, sorties. Aime sortir des sentiers battus

Un commentaire sur « Côté Books: « Sa majesté des ombres » de Ghislain Gilberti »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s